INTERVIEW ! Antoine Turmel

18 Sep 2019 - interview

acteur incontournable du BlueLab !

Antoine, acteur incontournable du BlueLab !

Quelle est ta fonction au sein du Blue Lab ?
Ma fonction : c’est fabmanager, j’accueille les gens, je fais les formations, je gère le planning,  j’accompagne les adhérents sur l’utilisation des machines, je vois leurs projets et je leur donne des conseils en fonction de ce qu’ils veulent réaliser.

Comment as-tu découvert le milieu des fablabs ? 
J’ai découvert le milieu fablab, logiciels open source, en 2010. J’ai découvert les premières imprimantes 3D, cela avait piqué ma curiosité ! J’étais vraiment dans le monde du logiciel libre. En 2013 à St Nazaire un fablab a été créé par une personne qui s’appelait Julien (depuis il a lancé son entreprise d’impression 3D), on l’a aussi connu par le biais d’une asso « Le Nautile », toujours autour des logiciels libres. Il nous a présenté son projet de fablab et c’est comme ça que j’ai commencé à rentrer dans l’univers des fablabs, à en voir le fonctionnement.

Quel est ton passé professionnel ?
J’ai fait un bac STG, l’informatique m’a toujours passionné. Je ne savais pas si j’allais en faire mon activité principale. Je me suis tourné vers un B.T.S. communication, au final cela ne correspondait pas à mes attentes, je suis juste resté une année. Je voulais revenir vers l’informatique et la technique. Donc j’ai continué mes études avec un B.T.S. informatique et gestion, puis j’ai continué avec un bac+4 « Concepteur développeur » à l’E.N.I. de Saint-Herblain. Du développement logiciel, sites internet, un peu de réseau, de la mise en place de matériel. J’ai fait tout cela en alternance, chez Sofrastock une entreprise qui est sous-traitante d’Airbus, elle fait de la logistique et de l’approvisionnement. Des pièces pour les avions, des équipements (gants, protections) pour les personnes qui travaillent sur les avions. C’est ce qui m’a fait venir à St Nazaire et c’est cela qui m’a fait rester.

Tu vis  donc à Saint-Nazaire ? Quel est ton ressenti sur la ville ?
Quand je suis arrivé en 2012, je n’avais pas d’apriori, on m’a dit : tu vas voir Saint-Nazaire c’est tout gris ! C’est une ville portuaire, concernant son apparence j’ai vraiment vu une sacrée transformation depuis 2012. J’ai trouvé cela sympathique, le front de mer, le port…Tout est réparti en plusieurs zones, il y a le centre-ville, plus loin il y a un centre commercial «le Ruban bleu » etc … Lorsque je suis arrivé il n’y avait pas encore la “Place du Commando”, maintenant cela s’est développé et c’est beaucoup plus sympa pour sortir, il y a plus de bars. Cela reste une ville assez calme de taille moyenne, comparé à Nantes.

Quels sont tes projets perso en fabrication au fablab ?
Mon domaine c’est plutôt l’électronique, des bornes d’arcades par exemple. Maintenant je suis sur tout ce qui concerne la domotique et la maison.

Comment espères-tu voir le Blue Lab évoluer ?
J’aimerais voir une émulation entre les différents usagers et de nouveaux projets. Qu’il y ait des réussites tous les mois !

En ce moment qu’est ce qu’il y a comme projets au fablab ?
Il y a Morgan qui développe des jeux en bois, il fait des prototypes, avec des fixations en impression 3D. Cyril qui a fait un système d’ardoise magique, il souhaite le finaliser pour éventuellement le commercialiser plus tard. Léo qui fait une maquette de paquebot en bois, il veut aussi faire un jeu de société…Il y a aussi un projet de réalité virtuelle, par l’un de nos partenaires au Technocampus, il va fabriquer le casque de A à Z en open source.Une machine pour recycler le plastique issu des déchets d’impression 3D va être créée, ce projet est initié par les étudiants du CESI (Ecole d’ingénieur de St-Nazaire) et le but est qu’ils viennent terminer le projet chez nous, le dupliquer et venir le présenter.

Merci Antoine !