INTERVIEW ! Camille Yeye Monsini

22 Sep 2019 - Infos

Camille, tu viens le mardi soir au RB BLUE ?

Camille, tu viens le mardi soir au RB BLUE ?

Comment as-tu trouvé le fablab ?
Parce que je prospectais dans la région pour trouver du travail, je suis facilitatrice indé en fablab. J’ai fait des recherches et j’ai commencé à suivre le projet depuis février 2019.

Est-tu adhérente ?
Non, je suis animatrice/facilitatrice le mardi soir, pour le «RV BLUE», j’ai été adhérente à Ping cette année, et j’ai aussi co-organisé des animations au Fablab du Don (Marsac-sur-Don).

Où vis-tu ?
Je vis à Couëron, à quarante kilomètres de Saint-Nazaire vers Nantes.

Comment as tu découvert l’univers des fablabs ?
J’ai passé six ans sur un projet d’habitat groupé associatif, nous étions dix familles et nous avions comme but de faire construire notre logement écologique avec des parties communes pour faire des activités tous ensemble. C’est là que j’ai appris à travailler en « collectif » et non au travail (lol). “Faire” en groupe permet de soulever certaines montagnes et dévier certaines rivières ! Un jour nous avons participé à un forum associatif et l’équipe du fablab local était venue avec une imprimante 3D, j’ai adhéré à fond au concept, je faisais déjà partie d’une menuiserie communautaire…En août 2018, j’ai effectué une immersion à l’Écloserie numérique (tiers-lieu rural avec espace coworking et fablab dans l’Orne, 61) et c’est à partir de là que j’ai souhaité m’investir en tant que facilitatrice en fablab. J’y ai vraiment trouvé les valeurs que je cherchais : faire en collectif, développer les relations et des projets locaux, aider les gens sur tout sujet lié au numérique, repair café, faire naître des vocations… En octobre, j’ai emménagé à Couëron et j’ai enchaîné avec la formation au Faclab…

Quel est ton background ? 
Ma formation initiale est artiste plasticienne et designer pour l’industrie de la mode. J’ai travaillé pour la lunetterie de luxe française durant sept ans. Par passion, je suis également cocher/meneur en traction animale. Aujourd’hui, j’ai envie de transmettre, c’est ce qui m’a motivée à effectuer la formation de « facilitatrice en fablab » au Faclab à l’université de Gennevilliers.

Quelles sont tes passions en terme de fabrication ?
En tant que designer, j’ai toujours travaillé avec la fabrication numérique, je suis assez forte en dessin vectoriel. J’aime les matériaux souples, textiles, cuirs, plastiques à recycler, bâches,… Depuis cette année j’utilise la découpe laser, la découpe vinyle (adhésifs) et papier, la broderie numérique, je suis aussi très fan de low-tech, je me suis initiée à l’électronique notamment Arduino durant ma formation de facilitatrice, mais dans ce domaine je suis débutante. J’ai passé quatre ans dans une menuiserie communautaire, j’aime aussi travailler le bois. J’ai appris à utiliser le bois brut venant de la scierie, le dégauchir, le découper jusqu’à en faire du mobilier.

Que souhaiterais tu y faire dans un futur proche, as-tu des projets perso ?
Oui plusieurs !!! J’ai un projet qui a démarré en octobre 2018 et que je poursuis toujours. C’est un projet de sorbetière électromécanique en traction animale, il n’a pas beaucoup avancé ces temps-ci, car j’ai donné la priorité à d’autres projets perso… Sinon je réalise toujours un certains nombre de choses en textile, notamment autour du recyclage et du zéro déchet.

Pour le Blue Lab, comment vois-tu son développement futur ?
Dans un futur proche, j’aimerais connaître la communauté, les adhérents, savoir qui ils sont et quels sont leurs projets, animer avec eux des activités ! J’aimerais aider à ce que des idées et des réflexions collectives émergent. Donc, si une envie vous trotte dans la tête: organiser une fête, un apéro, présenter un projet, faire une soirée projection-débat,… lancez vous !

camille.yeye.monsini@bluelab44.com

Vous voulez en savoir plus sur le “RV BLUE” ?